Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
pantopolis.over-blog.com

théorie politique

Annexe : programme du KPD Spartakusbund, décembre 1918

Publié le 13 Septembre 2017 par Philippe Bourrinet

Annexe

Programme du KPD (Spartakusbund), décembre 1918 (extraits)

Mesures immédiates pour assurer le triomphe de la révolution

  1. Désarmement de toute la police, de tous les officiers ainsi que des soldats d’origine non prolétarienne, désarmement de tous ceux qui font partie des classes dominantes.
  2. Réquisition de tous les stocks d’armes et de munitions ainsi que des usines d’armement par les soins des conseils d’ouvriers et de soldats.
  3. Armement de l’ensemble du prolétariat masculin adulte qui constituera une milice ouvrière. Constitution d’une garde rouge composée de prolétaires qui sera le noyau actif de la milice et aura pour mission de protéger en permanence la révolution contre les attentats et les intrigues contre-révolutionnaires.
  4. Suppression du pouvoir de commandement des officiers et des sous-officiers ; substitution d’une discipline librement consentie par les soldats à l’obéissance passive à la prussienne. Élection de tous les supérieurs par les hommes de troupe avec droit permanent de les révoquer, abolition de la juridiction militaire.
  5. Éviction des officiers et des capitulards de tous les conseils de soldats.
  6. Remplacement de tous les organes politiques et de toutes les autorités de l’ancien régime par des hommes de confiance délégués par les conseils d’ouvriers et de soldats.
  7. Mise en place d’un tribunal révolutionnaire devant lequel comparaîtront les principaux responsables de la guerre et de sa prolongation : les Hohenzollern, Ludendorff, Hindenburg, Tirpitz et leurs complices, ainsi que tous les conjurés de la contre-révolution.
  8. Réquisition immédiate de tous les stocks de vivres en vue d’assurer le ravitaillement de la population.

Mesures politiques et sociales

  1. Abolition de tous les États particuliers : création d’une République allemande socialiste unifiée.
  2. Élimination de tous les parlements et de tous les conseils municipaux, leurs fonctions étant dévolues aux conseils d’ouvriers et de soldats et aux comités que ceux-ci désigneraient.
  3. Élection de conseils d’ouvriers dans toute l’Allemagne par les soins de la classe ouvrière adulte des deux sexes, à la ville et à la campagne, par entreprise ; élection de conseils de soldats par les hommes de troupe à l’exclusion des officiers et des capitulards ; les ouvriers et les soldats ont le droit à tout instant de révoquer leurs représentants.
  4. Élection de délégués des conseils d’ouvriers et de soldats dans tout le Reich en vue de constituer le Conseil central des conseils d’ouvriers et de soldats qui élira à son tour un Comité exécutif ; celui-ci sera l’organisme suprême du pouvoir législatif et exécutif.
  5. Le Conseil central se réunira au minimum une fois tous les trois mois avec chaque fois réélection des délégués. Le Conseil aura pour mission d’exercer un contrôle permanent sur l’activité du Comité exécutif et d’établir un contact vivant entre la masse des conseils d’ouvriers et de soldats de tout le Reich, et l’organisme gouvernemental suprême qui les représente. Les conseils d’ouvriers et de soldats locaux ont le droit à tout instant de révoquer et de remplacer leurs délégués au Conseil central au cas où ceux-ci n’agiraient pas conformément au mandat qui leur a été donné. Le Comité exécutif a le droit de nommer les commissaires du peuple, ainsi que les autorités centrales du Reich et les fonctionnaires ; il peut également les révoquer.
  6. Suppression de toutes les différences de caste, de tous les ordres et de tous les titres ; hommes et femmes ont même droits et la même position sociale.
  7. Mesures sociales importantes : réduction du temps de travail pour lutter contre le chômage et pour tenir compte de la faiblesse physique de la classe ouvrière, conséquence de la guerre mondiale ; fixation de la journée de travail à six heures au maximum.
  8. Le système de ravitaillement, de logement, les services de santé et l’éducation nationale seront réorganisés de fond en comble dans le sens et dans l’esprit de la révolution prolétarienne.

Mesures économique immédiates

  1. Confiscation de tous les biens dynastiques et de tous les revenus dynastiques au profit de la communauté.
  2. Annulation des dettes de l’État et de toutes autres dettes publiques, ainsi que de tous les emprunts de guerre à l’exclusion des souscriptions au-dessous d’un certain taux, qui sera fixé par le Conseil central des conseils d’ouvriers et de soldats.
  3. Expropriation de toutes exploitations agricoles grandes et moyennes, constitution de coopératives agricoles socialistes dépendant d’une direction centrale à l’échelle du Reich ; les petites exploitations paysannes demeureront la propriété de leurs détenteurs actuels jusqu’à ce que ceux-ci adhèrent librement aux coopératives socialistes.
  4. La République des Conseils procédera à l’expropriation de toutes les banques, mines, usines sidérurgiques ainsi que de toutes les grandes entreprises industrielles et commerciales.
  5. Confiscation de toutes les fortunes au-dessus d’un niveau qui sera fixé par le Conseil central.
  6. Prise en main de l’ensemble des transports publics par la République des Conseils.
  7. Élections dans toutes les usines de conseils d’entreprise qui, en accord avec les conseils ouvriers, auront à régler toutes les affaires intérieures de l’entreprise, les conditions de travail, à contrôler la production, et, finalement, à prendre en main la direction de l’usine.
  8. Mise en place d’une Commission centrale de grève qui, en collaboration permanente avec les conseils d’entreprise, aura pour tâche de coordonner le mouvement de grève qui s’amorce dans l’ensemble du Reich et d’en assurer l’orientation socialiste en lui garantissant l’appui sans défaillance du pouvoir politique des conseils d’ouvriers et de soldats.
Commenter cet article