Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pantopolis.over-blog.com

théorie politique

citations : révolutions des conseils 1917-1919

Publié le 13 Décembre 2018 par Philippe Bourrinet

«La lutte pour le socialisme est la guerre civile la plus fantastique que l’histoire du monde ait jamais connue, et la révolution prolétarienne doit se doter des moyens nécessaires, elle doit apprendre à les utiliser pour lutter et vaincre. Doter de la sorte la masse compacte de la population laborieuse de la totalité du pouvoir politique pour qu’elle accomplisse les tâches révolutionnaires, c’est ce qu’on appelle la dictature du prolétariat : la démocratie véritable. […] La Ligue spartakiste ne prendra jamais le pouvoir que par la volonté claire et sans équivoque de la grande majorité des masses prolétariennes dans l’ensemble de l’Allemagne. Elle ne le prendra que si ces masses approuvent consciemment ses vues, les buts et les méthodes de lutte de la Ligue spartakiste». Rosa LUXEMBURG, Que veut le Spartakusbund. Programme du KPD, déc. 1918.

«L’anéantissement de la bourgeoisie comme classe dirigeante, comme classe, est un long et laborieux processus, aussi violent qu’en Allemagne. […] La méthode de gouvernement des socialistes majoritaires et la tiédeur-hésitation des Indépendants font toutes deux partie du pouvoir idéologique de la classe bourgeoise sur le prolétariat ascendant». Anton PANNEKOEK, mai 1919*.

«… ce serait une lourde erreur de croire qu’on peut conclure une paix avec les capitalistes de l’étranger, alors même que nous voulons lutter contre nos propres capitalistes à l’intérieur du pays. Je crois qu’à ce sujet, il ne peut y avoir de divergences : notre but et notre tâche, c’est l’anéantissement du capitalisme, l’oppression la plus impitoyable, la plus inexorable». Tibor SZAMUELY, 19 juin 1919, répliquant à Béla Kun à la recherche d’un compromis avec Clemenceau et l’Entente".

 

 

Commenter cet article