Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
pantopolis.over-blog.com

théorie politique

Les internationalistes luttent par la guerre des classes contre les tentatives de « leur propre » gouvernement à déclencher la guerre.

Publié le 25 Mars 2022 par De te fabula narratur mars 2022

De  te fabula narratur, Hongrie; communistes-collectivistes anarchistes

De te fabula narratur, Hongrie; communistes-collectivistes anarchistes

Les internationalistes luttent par la guerre des classes contre les tentatives de « leur propre » gouvernement à déclencher la guerre.

« Vive la nation, le nationalisme, le patriotisme, la démocratie » !

… il n’est évidemment pas si facile de dire tout simplement que les travailleurs n’ont pas de pays. Si c’était le cas, et si c’était une ligne de faille pertinente et le point rouge sur la carte de leur conscience de classe, nous cesserions immédiatement de parler de ce qui se passe sous nos yeux à une échelle dramatique. Et voilà le nationalisme. Les travailleurs ont bien une patrie, une nation, une porcherie, des latrines, or jamais leur identité de classe n’a été autant étouffée. Mais affirmer cela dans l’absolu ne suffit pas, puisque cette prétendue patrie, nation ou toute autre chose objet de convoitise, produit les clichés mythologiques de la nation.... qui sont repris et chantés avec dévotion. Blinder les frontières nationales dans son existence – voilà la socialisation capitaliste de l’existence. Ne nous faisons pas d’illusions, ce n’est pas l’univers du château enchanté, mais bien celui du capital, et il s’ensuit que nous devons nous battre pour mettre en pratique la vision internationaliste du travailleur. Pendant ce temps, la guerre du capital contre nous [et dans cette «grande guerre sainte», la machine de mort du nationalisme/fascisme, alimentée par le capital, continue de gronder, jetant une ombre noire sur notre époque, sur notre vie, empoisonnant notre avenir], la guerre contre la classe ouvrière se poursuit sans relâche, de manière sanglante, implacable et avec le bruit des bombes. Il en existe plusieurs formes, avec le noyau dur de la « défense du pays, de la nation » contre son compatriote et du citoyen contre l’étranger. Cette divinité de merde qui est glorifiée c’est l’égoïsme du monde du nationalisme brun au rythme de la fanfare militaire. Nous, communistes, devons lutter de tous côtés contre la gauche, contre la démocratie et contre toutes les voix et manifestations de la droite, nazies et libérales, contre tous les camps du capital.

C’est la base de notre lutte internationaliste !

 

L’article de Leftcom (https://www.leftcom.org/fr/articles/2022-02-27/guerre-en-ukraine-rivalit%C3%A9s-imp%C3%A9rialistes-dans-la-crise-%C3%A9conomique-globale) parle de lui-même et ne nécessite aucun commentaire supplémentaire.

 

DE TE FABULA NARRATUR, ÉDITION COMMUNISTE, BUDAPEST-VIENNE, mars 2022

Terjeszti Gondolkodó Autonóm Antikvárium

Bp. –H 1012 Logodi utca 51

gondolkodo.mypressonline.com / DE TE FABULA NARRATUR

e-mail: gondolkodo@citromail.hu

https://detefabulanarratursite.wordpress.com/

Facebook : https://www.facebook.com/pages/De-Te-

Fabula

Commenter cet article